Explorizons : dans la zone du contemporain

(Crédit image : DR et Lanskine)

Florence Jou

(Source : D-Fiction, octobre 2021)

Explorizons (éd. Lanskine, 2021) est organisé comme une série de traversées. On rentre dans un lieu réel/fictif, on en sort, on rencontre des individus réels/fictifs, on suit celles et ceux qui construisent des lieux et tentent de les habiter sous différentes formes et modes : Henry Ford à Fordlandia, des jeunes à Morfondé, Grégory V. à Honolulu… Explorizons est composé de courtes fictions poétiques où se confrontent des positions, des corps, des intérêts quant aux pratiques de territoire.


La poésie contemporaine nous aide à vivre

(Crédit image : DR et Lanskine)

Cécile Coulon

(Source : France Culture, octobre 2021)


Sur les réseaux sociaux ou dans les festivals la poésie a le vent en poupe. Cécile Coulon, romancière, estime que nous avons besoin de poésie pour nous comprendre et comprendre notre monde.


Pierlyce Arbaud

(septembre 2021)

 » La ville est une cage de verre rectangulaire d’un blanc opalescent aux parois rainurées diagonalement et dans les stries infimes, resserrées, régulières, innombrables desquelles un filet de lave en fusion coule, court, file sur des millions de kilomètres à la vitesse de la lumière… « 


En secret

(Crédit image : La Vie Manifeste)

Vidéo-poème d’Etienne Michelet

(Source : La Vie Manifeste, septembre 2021)

 » La Lune descend dans la mer / non / pas encore / qu’il est stupide de s’en prendre au monde / si le monde n’a pas de coeur / si le monde n’a pas de coeur…  »


Ecriture et technologie : plus connectée qu’on ne le pensait

(Crédit image : Lettres Numériques)

Chloé van der Stratent-Waillet

(Source : Lettres Numériques, août 2021)

Littéraires et scientifiques. Cette distinction divise la société actuelle en deux catégories qui sont présentées comme hermétiques et fondamentalement différentes. Mais cette division est-elle vraiment aussi nette qu’on le pense ? La technologie ne pourrait-elle pas venir en aide aux auteurs dans leur processus de création et la littérature ne pourrait-elle pas inspirer les scientifiques et les pousser à développer de nouvelles technologies ?

American Sonnets for My Past and Future Assassin

(Crédit image : Terrance Hayes)

Terrance Hayes traduit par Jean-René Lassalle

(Source : Poezibao, août 2021)

Professeur et poète afro-américain né en 1971, Terrance Hayes est un de représentants majeurs d’une mouvance actuelle qui s’interroge sur la condition noire. Entre Obama et Black Lives Matter, elle ne se satisfait ni de l’intégration sereine ni de la revendication dramatique, mais prône une continuation nécessaire de la réflexion sur l’identité et l’histoire afro-américaine et sur la société multiculturelle en mutation.

(Crédit image : Paul de Vree, Révolution, 1968, encre sur papier. Collection M HKA Antwerp Collection Flemish Community © M HKA)

La poésie expérimentale, un dialogue entre deux cultures
CAMILLE STASSART
(Source : Daily Science, août 2021)


 Entretien avec Maria Elena Minuto, chercheuse post doctorale en poésie concrète et visuelle à l’Université de Liège.

épisode 1
PIERLYCE ARBAUD
(juillet 2021)


« Les cajoleries sirupeuses de la vie peuvent être d’un si écœurant dégoulinant qu’on est souvent tenté de se prendre pour une perle rare. Un condensé solidifié de nectar. Une dragée au miel que la planète entière, pour soulager ses maux de gorge récurrents, aurait tout intérêt à se caler sous la langue et à laisser fondre longtemps. Mais la dragée a des pépins. De gros grains de poivre désagréables. Et là, on ne mange pas une choucroute William Saurin, pas moyen, ces boulets de canon miniatures, de les pousser préventivement sur les bords de l’assiette. Votre douceur au miel, ils sont dedans… »

Une Odyssée du Web

SERGE BOUCHARDON

(juillet 2021)

D’une modernité un peu tardive…
STEPHANE CASENOBE
(juin 2021)


(Crédit image : Jean-Christophe Legendre)

il pleut des cendres dans la tête des gens…
ISABELLE MONIN
(juin 2021)


Extrait de Des cendre.s de Dom Juan à paraître prochainement chez Bruno Guattari Editeur 

Colloque Charles pennequin

ANNE-CHRISTINE ROYERE et GAELLE THEVAL

(Source : tapage juin 2021)


PIERLYCE ARBAUD

(mai 2021)

Partie intégrante du projet Everynowhere dont Pierlyce Arbaud a l’idée au moment de l’écriture de Je t’ai cherchée partout, Welcome to Bourgmont prend véritablement forme dans l’esprit de l’auteur au printemps 2020, durant le Grand Confinement. Reprenant des textes et « images » de sa production antérieure qui se révèleront étrangement prémonitoires à l’heure de l’exode urbain post-pandémie, ce qui deviendra un feuilleton en ligne (le terme feuilleton, mais oui ! redevenant à la mode), nous emmène à Bourgmont-le-Val, petite bourgade rurale entre roche, vignes et prairies – ou si l’on prend un peu de hauteur avec une image satellite, entre mer et montagne…

Le Silence à charge

STEPHANE CASENOBE
(avril 2021)



DEPRISE

SERGE BOUCHARDON

(avril 2021)

Rat
BETTINA DOMBALD (images) / MUSTAPHA KRAZEM (texte)
(mars 2021)


La nouvelle Rat est l’adaptation d’un fait réel survenu lors du Grand Confinement. Les noms et lieux ont été modifiés car les protagonistes de cet épisode singulier ont tenu à garder strictement l’anonymat.

Edito
PERRIN GRIMARD

(novembre 2020)


Alors que la planète tournait au ralenti et que l’humanité entière boguait à cause d’un méchant virus qui n’était même pas informatique, nous mettions à profit cette « pause » imposée par le premier confinement pour refaçonner notre site et opérer le changement de cap que l’on vous promettait depuis un bon moment.

Proposition de voyage temporel dans l’infini d’un instant (2003 à maintenant)

JULIEN D’ABRIGEON

(septembre 2020)